Apple : Quand la vie privée devient un vulgaire argument marketing (trompeur)

Ils sont quand-même très fort chez Apple, ils vendent à près de 700€ un ensemble de mouchards au fonctionnement obscur qui ne laissent aux utilisateurs aucun moyen de se défendre contre les accès intrusifs
Notamment parce que sous iOS, tout comme les autres OS entièrement proprio, les permissions d’accès des accès sont pas visibles par l’utilisateur, et il n’existe aucun moyen de les bloquer à l’heure actuelle sous iOS (et probablement aussi les autres OS bridés)

Mais ils passent pourtant, on ne sait pas trop comment,  pour de grands défenseurs de la vie privée après avoir découvert le MAC spoofing, qui n’a pourtant rien d’extraordinaire

Le MAC spoofing est possible sur n’importe quel système *NIX, quand l’éditeur du driver de la carte réseau ne décide pas de le brider abusivement (d’où l’importance des drivers libres, entre autres)

En utilisant une adresse avec un ID constructeur valide (les 3 derniers octets étant libres de choix, on peut y mettre n’importe quelles valeurs hexadécimales) et en remplaçant iface_name par le nom de l’interface qui va bien

L’explication la plus logique serai : ? (plusieurs réponses sont possibles)

A) Apple est vraiment un grand défenseur de la vie privée, les libristes sont des paranos, trop cons pour comprendre quoi que ce soit à l’informatique et la sécurité par l’obscurité est la seule forme de sécurité efficace

B) Apple est juste emmerdé par le fait le faut qu’il soit pointé du doigts dans l’affaire PRISM et veut se racheter une virginité pour des affaires moins médiatisés tel que celle-ci
Tant qu’à faire, si en plis ils peuvent empêcher le tracking marketing des utilisateurs iOS sans passer par eux, donc sans les payer (revenus publicitaires), c’est aussi bon à prendre pour forcer les marketteux à passer par la case Apple

C) Apple prend ses clients pour des cons, pas besoin de iOS 8 pour spoofer son adresse MAC et de toute façon ses loin d’être suffisant pour protéger sa vie privée

D) La réponse D

Il faut bien comprendre que le problème ici n’est pas le fait d’automatiser le Mac Spoofing, non le problème, c’est toute la branlette maketing qui en faite par les journaleux
Cette admiration aveugle est révélatrice du manque d’esprit critique, de compétence, et de capacité à se renseigner chez les journaleux qui parlent de technologies par simple effet de mode
Le problème, c’est le fait de tromper le lecteur, en faisant passer une entreprise au service de Big Brother pour un grand défenseur de la vie privée, pendant qu’en continue à qualifier les libristes et les hacktivistes de paranos

Aussi, cette mise à jour devrait marquer une victoire importante pour la vie privée des utilisateurs d’appareils Apple

Là je me marre mais vraiment… certes c’est mieux que de balancer à tout va l’adresse MAC réelle correspondante à l’appareil, mais ça s’arrête là, ni plus ni moins… sous entendre que Apple est soudainement devenu propre relève soit de l’incompétence soit de la désinformation, dans les deux cas, ça revient au même
Vous noterez que l’article ne parle pas de l’identifiant publicitaire intégré depuis iOS 6, ni de iBeacon

Pour les gens qui sont un peu familiers avec la surveillance de masses et s’intéressent au fonctionnement des téléphones (portables), je dis bien téléphones , et pas “smartphones” (qui n’ont rien d’intelligent), c’est très facile de comprendre en quoi le fait de prétendre, qu’en l’état actuel des choses, parler de téléphone qui respectent la vie privée (sans bidouilles, avec un résultat limité), est tout simplement ridicule
Je dis pas que cet état est normal, loin de là, mais le fait est que le problème est complexe, il est à la fois technique et politique
Quand le téléphone est une boite noir conçue pour empêcher l’utilisateur de le contrôler, donc de se protéger le plus possible (encore une fois aucun système n’est 100% secure) et que les opérateurs collectent et stockent, souvent à l’insu des utilisateurs un tas d’informations personnels, tel que les metadata (qui appelle qui, à quel heure, où… ) ou encore les données de géolocalisation (voir comment fonctionne un téléphone mobile), et qui refilent au gouvernement les informations voulues sur demande, oui les services de renseignements sont au service du gouvernement, comme le montre les abus de la surveillance de masse sécuritaire, qui ne protège de rien, car passive. Si vous me croyez pas, essayez de vous faire agresser ou vous faire voler devant une caméra et constatez par vous-même si la caméra sort des bras mécaniques pour vous défendre. Essayez de vous faire envoyer des menaces dans des emails non chiffrés et voyez ce que ça donne… (à moins d’être un oligarque ou un descendant d’oligarque… )

Pour finir, je me demande juste pourquoi les journaleux pseudo-experts d’un sujet donné, notamment en IT/technologies, mais pas que, sont si incapables de se renseigner un minimum avant d’écrire leurs torchons ?

2 thoughts on “Apple : Quand la vie privée devient un vulgaire argument marketing (trompeur)”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *