About

Je suis juste un autre Libriste/GNUxien pro-Net Neutrality curieux et bidouilleur parmi tant d’autres dans le cyberspace

Mes centres d’intérêts en rapport avec ce blog vont du logiciel libre et les problématiques autour de l’interopérabilité (respect des standards, brevets, licences… ) au fonctionnement des réseaux en passant par la sécurité informatique, sans compter la partie électronique…

J’ai touché au PC pour la première fois en 1998 dans un cybercafé pour jouer à Half-Life 1er du nom, c’est probablement le premier jeu PC auquel j’ai touché quand j’étais gosse, par contre niveau console, j’ai eu une Sega Mega Drive II, et j’ai pu aussi jouer sur une Atari 2600 avant

A l’école, en CM1/CM2, le cours “d’informatique” c’était une demi-heure par semaine pour taper deux lignes sous Word, après une recherche à propos d’un sujet donné, sur Google avec IE bien sûr… c’était vraiment risible, et des années plus tard, l’enseignement de l’informatique par l’éducation Nationale est toujours aussi ridicule en termes d’apports de connaissances et de dépendance à de gros fournisseurs uniques dont l’éthique laisse à désirer

En 2003 mon premier PC à domicile sous XP qui a vite rendu l’ame… à l’époque javais pas les compétences nécessaires pour le réparer, et sans Internet ça n’aide pas…
Puis en 2004-2006, j’ai passé pas mal de temps en cybercafé, époque à laquelle j’ai commencé à m’intéresser aux bases de l’informatique
Puis un jour, fin 2006 je suis tombé sur Firefox 2.0 sur les machines des cybercafés, tellement plus agréable à utiliser que cette daube d’IE à la quelle l’école primaire m’avait formaté!
A l’époque j’avais aucune notion des licences logiciels mais Firefox est devenu mon navigateur principal/unique étant donné sa stabilité et sa réactivité (bien plus que les versions actuelles, c’était le LXDE des navigateurs à l’époque)

En septembre 2007 un nouveau PC (livré sous vista cette fois),
Le nouveau était un Packard Benne (A.K.A PACKARD pouBELLe) sous un OS ordure qui m’a vite fait détester Microsoft (mieux vaut tard que jamais… )

Quelques mois plus tard, première connexion Internet à domicile, une ligne ADSL chez 9 Télécom (racheté par SFR depuis), c’était l’occasion pour moi de découvrir que les non-utilitaires distribués par les FAI sur des CD ne servaient à rien d’autre qu’à empêcher le (bon) fonctionnement d’Internet, à croire que c’est volontaire pour appeler la hotline et gonfler la facture téléphonique
C’était aussi la première nuit blanche à glander dans le cyberspace de lien en lien, comme un gros geek mangeur de pizza

J’ai découvert GNU/Linux fin 2007 avec un Live-CD trouvé dans un magazine d’ITSec, Hakin9 acheté par pure curiosité, d’ailleurs j’ai toujours cet exemplaire dans mes affaires  mais ce magazine semble ne plus être commercialisé en librairie en France, on trouve par contre des versions anglaises sur des librairies en ligne

Quand j’ai découvert le concept du Live-CD, je m’en servait au début juste parce le blocage d’accès par plage horaires inclus dans le contrôle parental de windows vista me tapait sur le système

Mais j’ai commencer à utiliser Linux comme système principal/unique en 2008 avec la version 8.04 d’Ubuntu, un live CD commandé sur le site de Canonical, à l’époque c’était 0€ TTC avec 4 autocollant Ubuntu, il m’en reste d’ailleurs un ou deux

Il faut dire que c’est facile de s’adapter très vite à un nouvel OS quand on flingue la partition windows à l’installation de Linux et qu’on pas fait les DVD de réinstallation de windows, surtout quand il s’agit de vista…
Une “erreur” qui m’a rendu un grand service, comme Ubuntu plantait beaucoup moins que Vista sur la même machine, j’étais pas pressé d’avoir ces DVD de réinstallations même si tout le monde chez moi voulait absolument du windows

J’ai fini par réinstaller vista pour le reste de la famille, puis réinstaller Ubuntu pour moi en dual-boot quelques semaines plus tard après que Packard-pouBelle m’a renvoyé des galettes en plastiques pour 55€… ça fait cher pour des simples fichiers de réinstallation d’un OS codé avec les pieds par des gens bourrés et sous LSD

Mais au bout d’un moment, ça devient fatiguant de maintenir des machines sous windows, surtout sous vista sur une machine à la quelle je retouche plus…

Donc depuis toutes les autres machines chez moi tournent sous une distro Linux

– Ubuntu avec GNOME 3 sur une autre machine, un PC familial aussi acheté sous Vista
– Mon laptop livré sous FreeDOS tourne actuellement sous Linux Mint avec MATE, un fork de GNOME 2 GNU/Linux Debian avec LXDE, mon environnement de bureau favori actuellement, car léger et peu gourmands en ressources comparé à des usines à gaz type Unity ou KDE… même si sa légèreté implique que la personnalisation n’est possible que si on met les mains dans la patte (fichier de configurations, ligne de commande… )
– Un Raspberry Pi sous Raspbian avec LXDE, sur lequel je vais aussi bientôt tester aussi Linux Kali et FreeBSD 10

Je compte aussi jouer un peu avec Open-WRT et/ou DD-WRT dans un avenir proche, dès que j’aurais un bon routeur WiFi à flasher…
J’ai pu voir les fonctionnalités et la configuration de DD-WRT lors de l’installation d’un routeur (prêté) pour l’Open Bidouille Camp à Nancy mais ça reste à approfondir…

J’ai commencer à m’intéresser aux licences libres, aux brevets (dans tous les domaines industriels confondus), au copywrong et à l’escroquerie intellectuelle peu de temps après avoir commencé à utilisé GNU/Linux, et puis on commencé à parler d’HADOPIdiote en 2009
Il y avait pas besoin d’avoir un doctorat en réseaux télécoms pour savoir que ça allait être un gros échec, mails ils ont forcé quand même en refusant toute discussion avec les opposants… résultat tant de temps et tant d’argent perdu pour quelques procès ridicules

En ce qui me concerne, je vous encourage à “voler” le contenu de ce blog, la licence que j’ai choisi vous en donne le droit légalement car c’est une licence libre, j’aurais de toute façon choisi cette licence même si j’aurais pas utilisé un hébergeur spécialisé en licences libres car le “droit d’auteur” (qui devrait s’appeler “rente de producteurs-copyright trolls” dans son application actuelle), son abus et ses conséquences absurdes sur la culture sur la Neutralité du Net ont tendance à me confortent dans mon choix d’être ultra-libriste

J’ai aussi une grosse aversion pour la “colonisation” menée par les marketteux contre le Web, et des bannières Flash de 50Mo/page,  c’est pour quoi vous ne trouverez aucun tracker publicitaires, scripts de tracking mais discret (les boutons “like”, “share” et autres “+1”) ni bannière pour un quelconque produit commercial/une quelconque boite privée

Les seules bannières contenues dans ce site sont celle d’associations citoyennes à but non lucratif,  telles que l’APRIL, la FSF Europe, LQDN (entre autres), ainsi des projets libres que je soutiens (Debian, GNU Privacy Guard)
Ceci dit le thème par défaut de WP “dépend” de Google Fonts, combien même ce n’est pas nécessaire à son fonctionnement, ce qui est con pour un CMS et un thème tous deux libres (GNU GPL)

Donc en attendant de trouver un meilleur thème libre ou de trouver le temps pour me plonger dans le scripts des thèmes WP (j’ai aucune base la dedans) pour bloquer les appels externes vers le fonts.googleapis.com, je vous conseilles de bloquer cette adresse soit en utilisant le fichier hosts de votre système, soit en utilisant le plugin Firefox RequestPolicy, qui consiste à bloquer les appels vers les domaines externes depuis les serveurs que vous visitez, ce sera ensuite à vous d’autoriser les appels externes légitimes et de laisser bloquer les appels abusifs (que ce soit la pollution active telles que les 50 pubs/page ou des saloperies passives telles que les trackers de FB et consorts… )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *